jeudi 31 mai 2018

Taux d'étagement

Afin de caractériser l'impact cumulé des barrages sur les cours d'eau, un travail a été effectué par Pierre STEINBACH (ONEMA, Délégation interrégionale Centre-Poitou Charente) pour le compte du secrétariat technique du bassin Loire Bretagne en 2009. 

Le taux d'étagement correspond à la hauteur de chute cumulée rapportée sur la dénivellation naturelle.


Le taux de fractionnement quant à lui rend compte des hauteurs de chutte en fonction d'un linéaire : c'est la somme des hauteurs de seuils en fonction d'un linéaire étudié.

L'étude croisée des données montre que plus le taux d'étagement est élevé, plus le peuplement piscicole est dégradé. La logique veut que plus l'étagement est important, plus il y a une perte de fonctionnalité du cours d'eau en raison de la fragmentation des habitats et d'une rupture de continuité longitudinale. 

Sur le sujet, le secrétariat technique du bassin Loire Bretagne a rédigé une fiche d'aide à la lecture du SDAGE traitant de "l'utilisation des indicateurs de pression imputable aux ouvrages transversaux : taux d'étagement et taux de fractionnement". Le document est très complet avec des explications sur l'impact des barrages.