Qui suis-je ?


Je suis hydrobiologiste depuis près de 15 ans, diplômée du DESS de Besançon.

J’ai eu la chance de travailler dans des structures variées : organismes d’état, structure associative, bureaux d’étude et donc d’avoir plusieurs angles d’approche pour ce métier avec toujours le même but : la connaissance et la protection de nos eaux douces.

Avec cet “hydrobiolo-blog”, je souhaite partager mes expériences, diffuser les actualités scientifiques, mutualiser les sources de données et raconter les anecdotes amusantes qui donnent envie de s’intéresser aux petites bêtes, aux rivières et aux lacs.

Mes sujets de prédilections sont les poissons et surtout les écrevisses !

J’espère que vous prendrez autant de plaisir à  lire ces articles que j’en ai à les diffuser.

Hydrobiologiquement vôtre,

Marie MEZIERE - FORTIN

marie Meziere fortin

Les photos de ce blog ne sont pas libres de droits.

6 commentaires:

  1. Un petit coucou en tant qu'ancien de Besac :-)

    Bravo pour ton blog,
    Bruno Pêche (facebook)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Je viens de parcourir votre blog et je vous félicite, je ne suis que pêcheur et webmaster d'esoxiste.com et vous m'avez appris pas mal de choses.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,


    Il y a quelques mois, en publiant un article sur les travaux de chercheurs démontrant que dans la rivière Tarn des silures attrapaient des pigeons comme les orques se saisissent des phoques (technique du « beaching ») et modifiaient leur régime alimentaire, vous avez contribué à faire le buzz autour de cette information (plusieurs millions de visites sur les sites). Un article de Mondes Sociaux, magazine scientifique en ligne analyse ce buzz :

    « Quand la science fait le buzz » http://sms.hypotheses.org/2723

    Bonne lecture.

    RépondreSupprimer
  4. je cherche ou me procurer des ecrevisses à pattes blanches.
    ou puis je m'en procurer?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les écrevisses à pattes blanches sont complexes à élever en captivité, aujourd'hui, il n'existe pas à ma connaissance de commerce concernant cette espèce.

      Supprimer
  5. Super plein d informations continuer comme ça

    RépondreSupprimer