lundi 14 octobre 2013

Le tuf


Ceux qui ont déjà randonné dans le Jura ont probablement eu l'occasion de photographier la magnifique cascade des tufs de la Cuisance ou celle de la reculée de Baume les messieurs sur la Seille. 

1. Définition




Le tuf est une concrétion calcaire, une roche d'origine sédimentaire. Elle provient de la dissolution des ions de carbone qui précipitent en s'associant avec les débris végétaux, microalgues, coquilles etc. 
Le tuf est aussi appelé "travertin". Pour des cascades comme celles du Jura, on parle parfois de source pétrifiante. 


Toutefois, les formations de tuf sont d'origine complexe, notamment en raison de l'association du carbone avec des formations végétales particulières. Il découle d'une réaction chimique : Le gaz carbonique libéré est utilisé par les végétaux pendant que le calcaire précipite. 


La grande majorité des tufs sont donc des matériaux calcaires de précipitation dite chlorophylienne. Au delà du processus physico-chimique, c'est donc la structure vivante (bryophyte, algues) qui permet la fixation des cristaux entre eux. Leur formation est donc totalement conditionnée par une qualité d'eau, la présence de certaines formations végétales. Toute modification biologique ou chimique pourrait totalement altérer ces formations et il est donc primordial de protéger ces biotopes.


2. Protection

Les sources pétrifiantes sont donc protégées au titre de la directive "habitats-faune-flore" sous l’appellation 7220 "Sources pétrifiantes avec formation de tuf". 





 153 sites sont actuellement protégés à ce titre en France


3. Pour en savoir plus

La fiche de description du Muséum d'Histoire Naturelle ici


Une étude sur les formations tufeuses et les groupements aquatiques associés a été réalisée pour la Cuisance. Vous pouvez consulter l'étude en intégralité sur ce lien.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire