mercredi 18 juin 2014

Basses vallées angevines RAMSAR

Ma petite région compte un des joyaux des sites classés "RAMSAR" : les basses vallées angevines. 

L'occasion pour moi de faire un billet sur le blog pour les présenter et rappeler ce qu'est un site RAMSAR. 

1. RAMSAR


Ramsar est le nom d'une convention sur les zones humides créée en 1971. Un ensemble d'état ont signé un traité afin de s'engager à conserver les zones humides et à les utiliser de manière durable.

Voici une petite vidéo simple de présentation de RAMSAR.



168 pays sont contractants et possèdent au moins une zone humide "Ramsar". La liste des zones humides reconnues d'intérêt international s'élève ainsi à 2182 pour 208 585 941 hectares ! 

Pour connaître la liste mondiale de toutes les zones humides Ramsar, voici le lien à jour au 11 juin 2014 : http://www.ramsar.org/pdf/sitelist.pdf
Peut-être existe - -il un site dans votre région ? 

2. Exemple : Les basses vallées angevines

Les basses vallées angevines sont classées en Zone de Protection Spéciale(ZPS), et ont intégré le réseau Natura 2000. Elles ont été classées en Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF)  (ZNIEFF) et sont reconnues comme zone humide d'importance internationale par la convention Ramsar.

Au nord d'Angers, 3 grands cours d'eau confluent pour créer la Maine : la Sarthe, la Mayenne et le Loir. La superposition des lits majeurs communs de ces trois fleuves génèrent une vaste plaine alluviale inondable, un champs d'expansion de crues qui se trouve ennoyé tous les hivers pour une durée variable. La Maine, dans sa traversée d'Angers est très ceinturée mais son champs d’expansion de crue devient de nouveau important dès la sortie d'agglomération jusqu'à la confluence avec la Loire. Ainsi la Maine est le seul cours d'eau n'ayant ni source ni estuaire !


D'une superficie de 6,7 hectares, ces prairies inondables font partie de l'inventaire RAMSAR depuis 1995.

Plaine d'inondation des basses vallées angevines (source courrier de l'ouest- )
Pour juger de l'importance du réseau de grands cours d'eau du bassin de la Maine, on peut observer la formation de l'île Saint Aubin, à la confluence des fleuves, en amont de la Maine.
Ile St Aubin, carte issue de wikipedia

Les Basses Vallées Angevines sont constituées d'une grande variété de milieux naturels : prairies, bocages, mares et haies, qui, associés aux inondations, confère au site une grande importance pour les oiseaux aux différents stades de leurs cycles biologiques : reproduction, alimentation, halte migratoire, hivernage. Les prairies inondées sont favorables à l'escale des oiseaux migrateurs. C'est pourquoi le site est géré par la Ligue de Protection des Oiseaux (70% de la population française du Râle des Genets se reproduit dans les basses vallées).

Bien évidemment, le site n'est pas moins intéressant pour la flore. Les basses vallées angevines sont un site de choix pour la fritillaire pintade

Fritillaire pintade, photo hydrobioloblog
Le site est aussi exceptionnel pour la reproduction du Brochet.

Photos

Cependant, cet équilibre reste fragile face à des facteurs d'évolution variés comme la diminution du nombre d'agriculteurs ou le changements de pratiques agricoles, le développement des peupleraies, l'urbanisation, la création d'infrastructures ou le développement des loisirs...

Pour découvrir ce site, plusieurs sites d'accueil

La maison de la Confluence, LPO Anjou : www.lpo-anjou.org
La maison de l'environnement :  www.angers.fr/md
La maison de l'Ile Saint Aubin :  www.angers.fr/vie-pratique

La coordination est assurée par la LPO. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire