vendredi 16 septembre 2016

Ecrevisse Calicot

La France dénombre une nouvelle espèce d'écrevisse invasive, l'écrevisse Calicot Orconectes immunis, observée pour la première fois en 2010 dans le PNR des Vosges du Nord.

Comme ses congénères du même genre "Orconectes" (qui compte beaucoup d'espèces différentes), elle est originaire d'Amérique du Nord. 

Un article scientifique en collaboration conjointe PNR des Vosges / ONEMA et publié en 2012 présente les observations et l'état des connaissances actuelles concernant cette espèce.
L'article intégral est disponible ici

Aujourd'hui, je vous propose une synthèse de cet article ainsi que quelques données complémentaires glanées sur le web.

photo issue du site http://www.crayfishworld.com qui traite des écrevisses aux US. 


Cette écrevisse a donc été observée pour la première fois en 2010, dans le Rothbach, bassin de la Moder, bassin du Rhin. Elle est probablement venue coloniser le site depuis l'Allemagne voisine, pays dans lequel elle est fréquente en aquarium mais a pu aussi être directement introduite dans le milieu. En effet, elle est observée en Allemagne depuis 1998 et elle se propage depuis dans le Rhin.

Les prospections (nasses, pêches électriques, prospections nocturnes) ont ensuite démontré que l'espèce est considérée comme naturalisée puisque toutes les classes d'âge sont présentes, preuve d'une reproduction sur site, avec un sexe ratio équilibré. 

Biologie

Aux Etats-Unis, l'espèce se rencontre dans les plaines d'inondation et dans les plans d'eau et cours d'eau lents. Elle se caractérise par une activité fouisseuse avec les conséquences de déstabilisation de berges, ruine de digue etc. De plus, comme ses congénères américaines, elle supporte bien la désoxygénation, les fortes charges organiques et certains types de pollution ce qui lui permet de coloniser de nombreux types de milieux. Sa reproduction débute à l'automne jusqu'au printemps avec une croissance des juvéniles rapide et une espérance de vie courte (2-3 ans).

Clef de détermination



Rappel de la règlementation

D’un point de vue réglementaire, les écrevisses sont assimilées aux poissons (Art. L.431-2 du CE). Selon les termes de la législation, Orconectes immunis est considérée comme une espèce non représentée dans les eaux françaises (Article L. 432-10 du CE).. Il s’avère donc important de revoir la liste des espèces règlementées, au regard des observations de nouvelles espèces.

Il s’agit d’une « espèce susceptible de provoquer des déséquilibres biologiques »

(Article R. 432-5 du CE).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire