lundi 26 novembre 2012

Recréation d'une zone humide Aydat (63)

Voici une première en France : la recréation totale d’une zone humide qui a été comblée par 1 m de remblais il y a 40 ans. L’objectif dans les années 70 était la création d’un espace de loisir (parking, terrain de football etc) mais la réponse du milieu naturel s’est traduite par une dégradation progressive de la qualité du lac.

Nous sommes sur le plus grand lac naturel d’Auvergne, le lac d’Aydat, généré par un barrage volcanique. Depuis 2005, un contrat de rivière a été conclu et est piloté par le syndicat mixte de la Veyre, ce cours d’eau alimentant le lac.

Dans le cadre des actions de lutte contre l’eutrophisation du lac d’Aydat, le contrat de rivière a donc réalisé son projet phare : la reconstitution de l’ancienne zone humide (roselière) à l’entrée du lac. Les objectifs sont multiples, là encore preuve de l’utilité de tels milieux :
  • limiter les apports de phosphore dans le lac depuis la Veyre.
  • créer un pôle environnemental à l’amont du lac
  • augmenter la valeur écologique du site (l’amélioration et la diversification des habitats sont favorables à une végétation typique et à une recolonisation par une faune potentiellement patrimoniale)
  • augmenter la valeur paysagère, mise en valeur du site
Au final cette zone humide joue naturellement le rôle d’épurateur tout en permettant d’améliorer le paysage, c’est un vrai projet gagnant-gagnant !
http://www.smvva.fr/images/actions/v4-illustrations%20authentic-planzh-01.jpg
(schéma et photo issus du site du smvva)

Si vous souhaitez voir le petit reportage réalisé par France 3, allez sur le site suivant :
http://api.dmcloud.net/player/pubpage/4f3d114d94a6f66945000325/509e429694a6f6720402478e/2ef0d666a5e24f83892e9f10d1a93af0?wmode=transparent  (les protections du reportage ne me permettent pas de l’intégrer directement dans le blog).


panorama-zh2

Rappelons qu’en France, en 1 siècle près de 50% des zones humides ont été détruites et qu’aujourd’hui nous en mesurons directement les conséquences sur la qualité de l’eau… Cette initiative sera, je le pense, la première d’une longue série.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire