vendredi 23 janvier 2015

Xénope Lisse et Projet LIFE Amphibiens invasifs

J'ai souvent parlé des espèces invasives dans ce blog, en traitant de l'écrevisse de Louisiane, de l'écrevisse américaine ou de l'écrevisse signal. Aujourd'hui je vais vous faire découvrir un amphibien. 

Autant la grenouille taureau a atteint une bonne notoriété dans le domaine des "grenouilles invasives" autant il existe une espèce bien plus confidentielle et qui pourtant créé bien des inquiétudes : le xénope lisse. 

1. Le Xénope Lisse

Si je fais un focus sur cette espèce c'est car en France, elle n'a pour le moment été observée que dans mon département (49) et le département voisin (79). En effet, les premières données concernant le xénope datent des années 90, sur le bassin versant du Thouet, dans les Deux Sèvres. Cette espèce a quitté les laboratoires d'études médicales et depuis, elle a colonisé le bassin du Thouet, descendant ainsi la rivière vers le Maine et Loire.



Le Xénope lisse, Xaenopus laevis est un amphibien originaire d'Afrique mais qui est couramment utilisé dans les laboratoires de recherches. Pour l'anecdote, il a permis la mise au point des tests de grossesse dans les années 50. Ce test consistait à injecter l'urine de la femme testée dans l'ovaire de la grenouille, si cette dernière pondait dans les 24 heures suivantes, cela signifiait que le test était positif. Ce test constituait un progrès car l'animal n’avait pas besoin d'être tué et pouvait être réutilisé. 

De nombreux élevages se sont créés partout dans le monde dont un centre à Bouillé Saint Paul dans le 79. L'élevage a fermé dans les années 80. Ce sont des naturalistes de "Deux-Sèvres Nature Environnement" qui ont observé les premiers individus dans la nature en 1998.

Sa progression est rapide et elle entre en compétition avec les autres amphibiens, qui, comme vous le savez, doivent déjà supporter bon nombre de pressions. De plus, l'espèce est porteuse saine d'un parasite Chytridiomycète Batrachochytrium dendrobatis. Vous comprenez donc que la comparaison avec les écrevisses invasives étaient donc aisée.

Le front de colonisation est tel qu'on pourrait bien voir ce xénope coloniser la Loire à plus ou moins long terme...

2. Le LIFE  amphibiens invasifs

C'est avec cette inquiétude d’expansion rapide que l'ensemble des acteurs de l'environnement se sont retrouvés autour du sujet afin de réfléchir au programme le mieux adapté pour étudier et enrayer la colonisation des espèces d'amphibiens envahissants. Ainsi, il a été choisi de monter un programme LIFE dont le projet sera déposé à la commission européenne en mars 2015. 

Voici une carte des actions déjà menées jusqu'à aujourd'hui concernant le Xénope lisse et la Grenouille taureau, les deux espèces sous les projecteurs de ce LIFE



Vous pourrez retrouver l'ensemble des informations concernant l'avancement de ce LIFE sur le site du GT IBMA (d'où sont issues les dessins et photo de cet article) : Le Groupe de Travail sur les Invasions Biologiques en Milieux Aquatiques, avec sa page consacrée au LIFE amphibiens invasifs ici.

Et n'hésitez pas à consulter le site de la société herpétologique de France http://lashf.fr


Aucun commentaire:

Publier un commentaire