mardi 24 février 2015

Zéro waste / Zéro déchet




Dimanche 8 février sur M6, Capital avait pour thème : "Emballages, médicaments, vêtements : enquêtes sur le scandale du gaspillage". En fin d'émission, le reportage faisait un zoom sur une française expatriée aux Etats-Unis : Béa Johnson. Elle est partie en véritable croisade contre les déchets que nous produisons et via un blog (puis un livre puis une véritable petite société) elle partage une foultitude d'astuces pour réduire nos déchets, limiter le gaspillage etc.

Vous pouvez trouver son blog ici. Si jamais vous n'êtes pas calés en anglais, sachez qu'elle tient sa page facebook en Français et que son livre est disponible dans la langue de Molière sous le titre "zéro déchet".


Le lendemain de ce reportage, j'achetais au hasard d'une librairie à Bordeaux ce livre : 


Souvenez-vous, la pub disait "faisons vite ça déborde"! Si la pub vous a laissé de glace, ce livre sera une vraie prise de conscience.

Ce livre est écrit et édité par Zéro Waste France. Il s'agit d'une association créée en 2014 mais faisant suite au changement de nom du CNIID, Centre National d'INformation Indépendante sur les Déchets, créé en 1997. L'objectif est, comme son nom l'indique, de mettre en œuvre, soutenir et documenter les démarches Zero Waste (zéro déchet, zéro gaspillage) à travers le monde. 300 communes principalement situées en Espagne et en Italie ont rejoint le mouvement, soit 3% de la population européenne. En France,  2500 citoyens et 300 organisations et élus soutiennent dans cette démarche.

Site internet de zéro waste France https://www.zerowastefrance.org/fr

Le livre s'adresse avant tout aux décideurs et je ne saurais que vous le recommander si vous êtes conseiller municipal. Mais il s'adresse aussi à tout citoyen qui souhaite apporter sa pierre à l'édifice ainsi qu'aux chefs d'entreprise qui peuvent devenir facilement acteurs de la réduction des déchets.

Le quatrième de couverture est clair : le scenario zéro waste c'est :
  • faire des économies
  • créer des emplois locaux 
  • préserver des ressources naturelles
  • économiser de l’énergie
  • développer le recyclage
Ce livre est facile à lire, clair et motivant. Et en plus, il ne coute que 8 euros (voir moins si vous l'achetez à plusieurs et vous le refilez... !) pour 125 pages (avec des schémas...). Comme toutes les librairies ne le distribuent pas, vous pouvez le commander directement auprès de l'association ici.

Et le lien avec l'hydrobioloblog est plutôt simple à faire... Voici une photo de Citarum River (Indonésie)



Autre pays, autre rivière ...



En France, une crue révèle souvent la face cachée des rivières... Ici l'Arre dans le Gard (photos Surfrider foundation)



Le maître mot par exemple, le retour aux sources : finies les serviettes en papier et on achète en vrac... (ça c'est chez moi !)




Aucun commentaire:

Publier un commentaire