lundi 4 mars 2013

PCB pyralène et Cie


Le terme de PCB, vous êtes maintenant nombreux à le connaître, depuis qu'il a fait la une des journaux en 2008. Mais où en est-on presque 5 ans après ?

1. Définition

Pour rappel, il s'agit des polychlorobiphényles, parfois plus simplement appelé Pyralènes, composés synthétiques chimiques assez proches des dioxines. Ils sont toxiques, pour nous, pour l'environnement pour notre cycle de vie comme pour celui de toutes les espèces qui y sont exposées. Sachant cela, ils ont été totalement interdits en France en 1987 (à la fabrication comme à la commercialisation et à l'utilisation). Intéressants pour leur propriété diélectriques (très bon isolants), et qui plus est très peu inflammables, ils ont été très massivement utilisés de 1930 à 1980. 

On parle souvent de leur utilisation dans les transformateurs électriques mais connaissez vous les autres usages ? 
  • les condensateurs
  • les isolateurs en THT
  • les fluides caloporteurs (dans les endroits à risque d'incendie)
  • les moteurs de pompes
  • les fours à micro-ondes
  • des additifs d'huiles minérales et de produits de soudure
  • certains adhésifs
  • certaines peintures,...
Autant dire qu'ils étaient presque partout ... "Étaient " ? Rien n'est moins sûr quand on sait que la rémanence (la capacité de "survie") peut être de quelques mois à plusieurs milliers d'années en fonction des molécules...  
2. Plan National PCB

Suite à la mise en place, en 2006, de normes européennes pour la consommation des poissons, la France a réalisé une série d'analyses qui ont montré que la valeur de toxicité était atteinte pour les poissons du Rhône. De fil en aiguille, d'autres fleuves ont été analysés, toujours avec le même résultat.  Un plan National a alors été décidé en 2008. Ce plan est coordonné par le Ministère en charge du développement durable. Il s’articule autour des six axes suivants conformément aux engagements du Grenelle Environnement :
  • Intensifier la réduction des rejets de PCB 
  • Améliorer les connaissances scientifiques sur le devenir des PCB dans les milieux aquatiques et gérer cette pollution 
  • Renforcer la surveillance des milieux aquatiques et des produits de la pêche mis sur le marché et adopter les mesures de gestion des risques appropriées
  • Améliorer la connaissance du risque sanitaire et sa prévention
  • Accompagner les pêcheurs professionnels et amateurs impactés par les mesures de gestion des risques
  • Evaluer et rendre compte des progrès du plan.

En 2010 a été créé un portail de communication et de diffusion des données et notamment de la contamination des poissons et des sédiments. Voici le site en question : http://www.pollutions.eaufrance.fr/pcb/

Les données brutes, dans les sédiments et les chairs de poissons sont disponibles sous forme de tableau, par grand bassin http://www.pollutions.eaufrance.fr/pcb/resultats-xls.html

Malheureusement, les interprétations sanitaires définitives pour 2008 et 2009 ne sont pas encore dévoilées... En effet, les connaissances quant aux conséquences de ces pollutions étaient assez floues. Il a été nécessaire, parallèlement à ces mesures directes dans les poissons et dans les sédiments, d'établir les seuils de toxicité, de mieux comprendre les transferts entre l'environnement et la biologie, etc.

2. Séminaire PCB

En Octobre 2012, un grand séminaire de restitution des 3 premières années de plan d'action a eu lieu.

La synthèse de ces rencontres est disponible sur le site de l'ONEMA : http://www.onema.fr/IMG/pdf/rencontres/Onema-Les-Rencontres-18.pdf

  • Les recherches ont permis de proposer une gamme de seuils de contamination des sédiments au-delà desquels les poissons ne seraient plus consommables au regard des normes sanitaires actuelles : 2,6 à 14 ng/g de PCB dans les sédiments - teneur exprimée en poids sec.
  • La contamination des sédiments ne se limite pas aux eaux douces, les côtes sont touchées. Les recherches se sont donc élargies pour comprendre la contamination potentielle des poissons de mer, et notamment ceux qui sont encore plus consommés par les Hommes (sardine, anchois)
  • Des analyses ont été menées sur un panel de la population et bien évidemment les habitudes alimentaires influencent grandement les résultats. Toutefois, le lien entre la consommation de poissons contaminés et la présence de PCB dans le sang du consommateur a été prouvé.
Bref, la connaissance évolue mais un panel d'études est toujours en cours pour améliorer les connaissances, la prévention, les méthodes de réduction. Le premier bilan permet d'établir que la méthodologie choisie semble la bonne (puisqu'une étude écotoxicologique des sédiments et poissons d'une telle ampleur,  est globalement très novatrice). Il n'en reste pas moins que les données sont complexes à analyser et surtout à interpréter.

Pour le programme détaillé de ce séminaire ainsi qu'un accès à toutes les interventions, tout est disponible sur le site de l'ONEMA, ici

3. Dans l'eau... mais pas que !

Depuis 2011, l'usine APROCHIM en Mayenne est pointée du doigt comme responsable d'une forte pollution atmosphérique par les PCB. Cette entreprise a pour activité la dépollution des matériaux souillés par les PCB...
 
Pollution qui se dépose dans les champs alentours et par un phénomène de bioaccumulation contamine les animaux élevés dans les mêmes champs... Dès lors, manger du poisson n'est donc plus la seule source de contamination : les vaches, le lait sont parfois contaminés... Conséquence, des fermes dont les animaux sont mis sous séquestres voire carrément abattus. 

L'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'environnement et du travail (Anses) n'écarte d'ailleurs pas la contamination des légumes issus des potagers privés... S'agissant des œufs, les premières analyses réalisées en 2011 "ont mis en évidence que les œufs issus des jardins privatifs situés dans la zone de vigilance sont plus contaminés (…) que la moyenne observée au niveau national".

Depuis décembre 2012, l'usine est mise en demeure de respecter les taux de rejets.  

Ce qu'il faut retenir c'est que les PCB ne se transfèrent pas uniquement dans les milieux aquatiques. De nombreux supports sont susceptibles de fixer les PCB puis de s'accumuler au fur et à mesure de la chaîne alimentaire. Or, le plan national PCB semble majoritairement s'intéresser aux transferts dans les milieux aquatiques...
Bioamplification du PCB - source http://uved.univ-nantes.fr/sequence3/html/chap2_part8_1.html


4. Reportage d'envoyé spécial


Lorsque l'interdiction de consommer les poissons du Rhône a été décidé, en 2008, envoyé spécial y avait consacré un reportage. En octobre cette année, soit 4 ans après, ils ont réalisé un nouveau reportage sur le sujet, justement pour voir quelle était la situation avant/après ... Il reprend les éléments concernant la contamination des poissons, des humains mais aussi le cas de la Mayenne.



Toutefois, si la compréhension de l'impact des PCB évolue, il reste encore beaucoup à faire pour trouver des solutions de réduction de cet impact. L'interdiction de consommation des poissons peut limiter la contamination de l'Homme... mais ne "soignera" pas les poissons pour autant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire