mercredi 9 mai 2012

Frayère à brochets (49)

Le parc Balzac à Angers a été aménagé afin que cet ancien marais soit alimenté par surverse de la Maine et contrôlé par une vanne électrique. Ainsi, il constitue, par sa fermeture pendant la période de crue, une frayère à brochets en période hivernale.

Voici cette frayère, la semaine dernière après une forte montée de la Maine (merci à ce magnifique mois d’avril 2012 !!)


Et là, vous vous posez la question : Mais où le brochet fait-il l’amour ?! Et oui, parlons crument…
Voici donc un petit précis de sexologie pour Esox lucius (Brochet) 

Le brochet se reproduit en dehors de la rivière sur des prairies inondées, entre janvier et avril. La femelle - accompagnée de plusieurs mâles plus petits - y dépose ses œufs, sur la végétation.

Cette prairie peut être déconnectée de la rivière lorsque la décrue a lieu mais elle ne doit pas s’assécher. Une nouvelle crue, permettra aux brochetons de regagner la rivière.

Vous vous doutez donc que cette espèce a vu ses secteurs de frai régresser au cours des deux dernières décennies. En effet, le recalibrage et le remembrement ont eu pour objectif de limiter le débordement des cours d’eau. De plus, « l’assainissement des marais » a généré une diminution des zones humides et prairies inondables.

L’objectif actuel est donc de créer des frayères ayant un fonctionnement proche de celui du milieu naturel, et le parc Balzac en est un bon exemple, fonctionnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire