mercredi 9 mai 2012

Le gammare un bon indicateur de produit de traitement du bois

Il y a quelques années déjà, en DESS à Besançon (la promo avant la mienne), Olivier Adam au cours de son stage avait mis en évidence les propriétés bioindicatrices du Gammare, notamment car ses densités chutaient drastiquement dans les stations  situées en aval d’une scierie.

De ce premier constat et née une thèse en 2008 :
Impact de produits de traitement du bois sur les amphipodes Gammarus pulex et Gammarus fossarum
Voici une petite vidéo qui rend compte de cet impact (vidéo faite par le collectif SOS Loue et Rivière Comtoise et notamment par d’anciens agents de la police de l’eau -ONEMA, avec qui j’ai eu la chance de travailler).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire